Racolage et fromage

« Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute »

Par temps de disette, lorsqu’il faut se battre (en vain) pour obtenir plus d’une heure trente d’équivalent TD par étudiant pour un suivi de projet de 6 ECTS, lorsque les heures de maquette de master baissent continûment (ce sont des exemples parmi tant d’autres), le service de la communication de l’UVSQ travaille à un magazine hors série pour les 25 ans de l’UVSQ. Quel budget ? Pas de réponse.

On me contacte pour l’événement.

Outre le fait, voyons la manière :

Qui fera partie des « portraits » d’hier et d’aujourd’hui de ce numéro spécial ? Simplement ceux qui sont sensibles à la flatterie… Car la sollicitation de la comm ne fait pas dans la dentelle. Honnête mathématicienne qui a eu l’heur d’être recrutée en 1991 parmi les premiers enseignants-chercheurs de l’UVSQ, VP du CA pendant trois ans, je serais devenue l’un des « grands noms qui ont fait et font encore aujourd’hui la réputation de notre établissement », ainsi qu’une « pionnière de ma discipline »…

C’en est trop, ce sera non. Cette comm-là ne vivra pas grâce à moi.

Pas de ramage, je garde le fromage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *